Enemy Words

Forum de poésie, poésie littérature underground

Connexion

Récupérer mon mot de passe



Derniers sujets

» Nouvelles
par Totor 24/11/2015, 16:04

» le jeu consiste à ajouter un mot à la suite du dernier...
par Totor 18/11/2015, 11:00

» Rose du temps et de l'espace
par Totor 5/8/2015, 18:20

» Fiction de famille
par Totor 29/6/2015, 10:57

» Nihil und Ereignis par D.A.I - 2009
par Totor 15/5/2015, 12:04

» j'aime bien
par invigene 14/5/2015, 10:46

» production écrite
par invigene 14/5/2015, 10:33

» Le message que nous sommes
par invigene 14/5/2015, 10:29

» FORUM POESIE/Topic de présentation et de bienvenue
par invigene 11/5/2015, 23:05

» Sur la virginité... Copier-coller
par invigene 11/5/2015, 15:19

» Fragiles
par Totor 10/5/2015, 11:32

» facebook vous a tué ?
par Bissecta 10/5/2015, 03:40

» TRY AGAIN (le vivant non commercial)
par Bissecta 10/5/2015, 03:38

» Rendez service à ce forum
par Totor 9/5/2015, 17:52

» gigot texte
par Invité 20/4/2015, 07:10

» un nouveau forum ? ha bin oui, un nouveau forum
par Invité 2/4/2015, 12:50

» Barres-toi bandit
par invigene 31/3/2015, 12:24

» la plaisanterie
par invigene 31/3/2015, 00:52


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

un nouveau forum ? ha bin oui, un nouveau forum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

.konsstrukt


Invité
Bonjour à tous,



Considérant que Facebook est un endroit efficace pour faire sa promotion et communiquer de façon unilatérale, c'est à dire envoyer des informations à ses lecteurs, et dans le meilleur des cas efficace aussi pour entamer des dialogues mais pas vraiment de discussion de groupe ; considérant que les newsletters aussi ; me rendant compte, du coup, que tout ça manque un peu d'échange, de convivialité, de la douce saveur de l'émulsion quand elle prend entre les gens, j'ai décidé...



… d'ouvrir un forum.



Vous le trouverez ici : http://ecriture.leforum.eu/index.php



Vous pourrez constater que son fonctionnement est simplifié au maximum.



Pourquoi un forum ?



Pour avoir, justement, un espace commun où chacun pourra lire les textes de tous, où chacun pourra commenter, où tous pourront discuter, bavarder, débattre, s'engueuler – non pas au sein de la vaste foule d'Internet, mais plutôt en comité réuni sur la base d'un point commun : l'importance que nous accordons à l'écriture.



Un forum n'est pas une revue, n'est pas un blog, n'est pas un comité de lecture ; c'est un espace à l'ambition esthétique relativement neutre, aux enjeux relativement faibles : c'est un espace tranquille, en somme, où il est possible de discuter à bâtons rompus, loin de l'idée de faire sa promotion, loin de l'idée aussi de convaincre un éditeur, ou de gagner du fric, ou de se sentir en concurrence avec les autres auteurs.



A la bonne franquette, en somme, dégagé des pressions habituelles, et à une échelle plus lente aussi que les réseaux sociaux, proche par exemple de l'échange épistolaire.



Pour qui, un forum ?



Idéalement, j'y espère trois types d'intervenants : des gens qui sont écrivains, des gens qui sont écrivains amateurs, des gens qui sont lecteurs. A mon avis, ce sera le panachage équitable de ces trois catégories-là qui fera que la sauce pourra prendre.



La différence que j'établis entre écrivain et écrivain amateur ne tient pas forcément au talent que j'attribue à priori à chacun, mais plutôt à l'idée que l'écrivain veut être publié, et plutôt publié par des maisons professionnelles, être critiqué, en vivre, participer à la vie littéraire, tandis que l'écrivain amateur ne se soucie que d'écrire, et quant au devenir de ses textes, vogue la galère.



Bref, ces trois-là à position égale ; les uns ne cherchant pas à tout prix à faire leur promo, les autres cherchant à trouver de nouveaux lecteurs pour leurs textes, et un regard à la fois plus attentif et moins complaisant que sur d'autres supports de publication.



Pour que la sauce prenne, il faudrait que se constitue très vite un noyau dur – des gens relevant de toutes ces catégories, une dizaine de chaque, pour commencer, et qu'il y ait trois ou quatre post quotidiens. J'ai assez de copines et de copains, je crois, pour que ce noyau dur puisse exister rapidement (ouais, les potes, c'est à vous que je cause ! Radinez-vous !). Et tous ces copains et ces copines sont suffisamment inconnus les uns des autres, j'espère, pour que ça ressemble davantage à une pendaison de crémaillère dans un 120 mètres carrés qu'au sempiternel apéro du jeudi soir chez Bébert.



Pourquoi ce forum et pas un autre ?



C'est vrai qu'il en existe une quantité d'autres. Ils offrent tous une ambiance particulière, et nourrissent tous une ambition spécifique. Ils ont chacun leurs qualités propres.

Mais aucun, à ma connaissance, ne se propose de faire ce que j'ai l'ambition de faire : créer une scène ouverte à tous, sans contrainte thématique, sans contrainte de genre, de forme, de qualité, créer un endroit où tous peuvent se retrouver sans aucune distinction, et échanger autour de cette chose que nous avons en commun, qui nous fonde, à quoi nous pensons tous les jours (quand ce n'est pas toute la journée) : LE TEXTE.



Le texte, dans ce qu'il a de plus général. La poésie, le roman, l'essai, l'aphorisme, tout ce qui s'écrit, tout ce qui se lit. Tous ceux qui écrivent, tous ceux qui lisent.



A vous, donc.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum