Enemy Words

Forum de poésie, poésie littérature underground

Connexion

Récupérer mon mot de passe



Derniers sujets

» Nouvelles
par Totor 24/11/2015, 16:04

» le jeu consiste à ajouter un mot à la suite du dernier...
par Totor 18/11/2015, 11:00

» Rose du temps et de l'espace
par Totor 5/8/2015, 18:20

» Fiction de famille
par Totor 29/6/2015, 10:57

» Nihil und Ereignis par D.A.I - 2009
par Totor 15/5/2015, 12:04

» j'aime bien
par invigene 14/5/2015, 10:46

» production écrite
par invigene 14/5/2015, 10:33

» Le message que nous sommes
par invigene 14/5/2015, 10:29

» FORUM POESIE/Topic de présentation et de bienvenue
par invigene 11/5/2015, 23:05

» Sur la virginité... Copier-coller
par invigene 11/5/2015, 15:19

» Fragiles
par Totor 10/5/2015, 11:32

» facebook vous a tué ?
par Bissecta 10/5/2015, 03:40

» TRY AGAIN (le vivant non commercial)
par Bissecta 10/5/2015, 03:38

» Rendez service à ce forum
par Totor 9/5/2015, 17:52

» gigot texte
par Invité 20/4/2015, 07:10

» un nouveau forum ? ha bin oui, un nouveau forum
par Invité 2/4/2015, 12:50

» Barres-toi bandit
par invigene 31/3/2015, 12:24

» la plaisanterie
par invigene 31/3/2015, 00:52


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UNE DEMIE / fin de la première partie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

les épisodes 20 à 23 sont en ligne ici :
http://www.unedemivie.blogspot.com

VINGT-TROISIEME EPISODE / FIN DE LA PREMIERE PARTIE


Julia
J'ouvre la trappe de la cave et regarde mon corps en bas de l'escalier. Je descends quelques marches pour le voir mieux. Je regarde mon cadavre. Ca me fait toujours aussi drôle. Je descends encore. Je suis juste au-dessus de lui. Je le regarde sans m'habituer. Il est cul par-dessus tête, étalé sur les dernières marches, à moitié sorti du tapis. Il y a des mouches. La peau est dégradée. La couleur n'est plus celle de la peau vivante. Sur les plaies des poignets ça noircit.
Je suis triste de me voir comme ça et penser que David verrait ça lui aussi me rend triste encore plus.
Ca me prend une heure de déplacer le corps et de le nettoyer, une heure pour l'allonger, enlever le sang, faire partir les mouches. J'utilise une grosse éponge et un seau d'eau tiède mélangée à mon gel douche. L'effort m'épuise. Ca vaut la peine.


Alexandre
Je me souviens que durant la soirée ils avaient bu un demi-litre de Ricard et une bouteille de rouge.
Je me souviens que ma mère a fait glisser le slip de mon père jusqu'aux chevilles et a branlé sa bite et l'a portée à la bouche, et je suis resté regarder.
Je me souviens m'être demandé si la bite de mon père me paraissait épaisse parce qu'elle l'était réellement ou parce que c'était mon père.
Je me souviens de l'odeur âcre qu'elle dégageait.
Je me souviens que ma mère a enlevé son chemisier, sa jupe rouge et son slip et qu'elle a gardé son soutien-gorge.
Je me souviens de l'odeur de son corps et de celle de sa chatte.
Je me souviens que mon père s'est allongé sur le lit et que ma mère l'a enfourché en prenant sa bite à la main pour la guider dans sa chatte, et je suis resté regarder.
Je me souviens qu'elle a caressé son torse griffé et qu'il a joui au bout d'une minute.
Je me souviens qu'elle s'est soulevée et qu'elle est allée à la salle de bain.
Je me souviens avoir regardé sa chatte ouverte et rouge.
Je me souviens avoir regardé ses poils humides.
Je me souviens avoir vu du sperme à l'entrée de son vagin.


fin de la première partie. une demi-vie revient dans quelques semaines pour de nouveaux épisodes.

Voir le profil de l'utilisateur

El loco


Invité
Pas terrible. Le style est assez plat, fade, et ce n'est pas l'intrusion de mots crus ("bite", "chatte") qui va relever le niveau.
La vulgarité peut se justifier dans un contexte donné. Ici ce n'est pas le cas, du grossier pour du grossier sans aucune finalité.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum