Enemy Words

Forum de poésie, poésie littérature underground

Connexion

Récupérer mon mot de passe



Derniers sujets

» Nouvelles
par Totor 24/11/2015, 16:04

» le jeu consiste à ajouter un mot à la suite du dernier...
par Totor 18/11/2015, 11:00

» Rose du temps et de l'espace
par Totor 5/8/2015, 18:20

» Fiction de famille
par Totor 29/6/2015, 10:57

» Nihil und Ereignis par D.A.I - 2009
par Totor 15/5/2015, 12:04

» j'aime bien
par invigene 14/5/2015, 10:46

» production écrite
par invigene 14/5/2015, 10:33

» Le message que nous sommes
par invigene 14/5/2015, 10:29

» FORUM POESIE/Topic de présentation et de bienvenue
par invigene 11/5/2015, 23:05

» Sur la virginité... Copier-coller
par invigene 11/5/2015, 15:19

» Fragiles
par Totor 10/5/2015, 11:32

» facebook vous a tué ?
par Bissecta 10/5/2015, 03:40

» TRY AGAIN (le vivant non commercial)
par Bissecta 10/5/2015, 03:38

» Rendez service à ce forum
par Totor 9/5/2015, 17:52

» gigot texte
par Invité 20/4/2015, 07:10

» un nouveau forum ? ha bin oui, un nouveau forum
par Invité 2/4/2015, 12:50

» Barres-toi bandit
par invigene 31/3/2015, 12:24

» la plaisanterie
par invigene 31/3/2015, 00:52


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

L'été au pas

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

1 L'été au pas le 19/5/2012, 20:36

C'était en couleur monde, que je t'ai aperçu.
A l'affût, au sein du vert vibrant,
sans série, mâles dites au passé,
l'été qui guette des lapsus en bourgeons.

On se serait laissés par les pieds,
divaguer le long de la rambla des calissons.
On se serait craché dans les cheveux,
heureux d'être cachés sous nos coups.

Ou pas. Puisqu'il faut qu'en douleur ronde,
sonde ton château fort des hivers bien huilés.
Suis-les au frisson rétracté par le bleu adorable,
blême que je suis alors de ta profession de soi.

On se serait chantés des cheminées,
allumées par des berceaux à Budapest, ou je ne sais.
On se serait arracher les langues profondes
en mode ondes aux éclairs des viscères.

Ou pas.

Voir le profil de l'utilisateur http://bissecta.blogspot.com/

2 Re: L'été au pas le 20/5/2012, 00:20

Excellent
tu varies les styles, c'est plaisant !

Voir le profil de l'utilisateur http://www.ectoplasme.info

3 Re: L'été au pas le 20/5/2012, 08:37

lol, t'arrives!

Voir le profil de l'utilisateur http://bissecta.blogspot.com/

4 Re: L'été au pas le 22/5/2012, 04:56

L'amour au micro-ondes.
Le micro-ondes est dans le pré !
L'été est la saison de l'électricité.

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: L'été au pas le 22/5/2012, 05:44

Alors suivons les délires d'Electre!
J'ai faim...
Avez-vous un marteau et une petite cuillère ?

Voir le profil de l'utilisateur http://bissecta.blogspot.com/

6 Re: L'été au pas le 22/5/2012, 06:16

Tous les outils sont sous vos mains.
Le marteau a trois têtes. La cuillere n'en est que la télécommande.
Tout ce qui creuse n'est pas ongle
mais des lèvres
tressent le sang par avance pour vos doigts.

Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: L'été au pas le 22/5/2012, 07:18

Et vos cheveux courent à tous les coups
que crachent des gorges éthérées,
par touches
en baisant doucement le temps
au plus que lessivé des palpitations.
4 fois giflées

Voir le profil de l'utilisateur http://bissecta.blogspot.com/

8 Re: L'été au pas le 22/5/2012, 21:54

Les lessives.
Elles me gelaient le crâne.
mais je garde la bouche ouverte
dans l'attente des coups, des lèvres,
des bombardements aussi. Au sol.

Voir le profil de l'utilisateur

9 Re: L'été au pas le 23/5/2012, 05:47

Ah, ces bombardements chéris!
Leurs tendres vibrations,
leurs doux rugissements,
j'étouffe de mes seins leur impatience à ne pas surgir!
Alors, les os cunéiformes n'ont de cesse de chuchoter à l'amygdale.

Voir le profil de l'utilisateur http://bissecta.blogspot.com/

10 Re: L'été au pas le 23/5/2012, 08:00

Et l'herbe qui crépite, qui bruisse et s'affole,
te murmure à l'oreille :
- Je me méfie maintenant ! Tu vas encore nous transformer en épines de la nuit !
Non loin, un corps explose. Difficile de dire si c'est une bombe qui est tombée.

Voir le profil de l'utilisateur

11 Re: L'été au pas le 23/5/2012, 18:39

Uath possible...
Et pourquoi pas au jour de la bruyère, d'ailleurs!
De toute façon, il n'est possible de murmurer qu'avec le cobra. L'épiphédrine sûrement...
La meule tourne encore et tes cuticules aussi dessous durant l'ectoplasme rose.

Voir le profil de l'utilisateur http://bissecta.blogspot.com/

12 Re: L'été au pas le 23/5/2012, 23:23

serioska

avatar
Invité
Pourquoi pas, en effet.
Mais des epiphelgies d'or te raboutonnent l'entrejambe.
Je les regarde faire, tristement.
Qu'y peut-on si autour de nous
on meurt ? Et même atrocement.
Atrocement on dirait. Comme l'herbe était mauvaise
et le vent embusqué dans le cobra - alors...

13 Re: L'été au pas le 25/5/2012, 06:06

Ah oui, le délire de la tristesse infinie c'est surfait!
Au carnage solaire, je t'encule par devant autan jadis, jamais satisfaite.
Et j'ai pas fait exprès jusqu'au bout surtout au scan express.
J'ai vu s'éclorent des certitudes à mort.

Voir le profil de l'utilisateur http://bissecta.blogspot.com/

14 Re: L'été au pas le 25/5/2012, 06:32

C'est le langage divin ! Et cependant l'œillet reste fermé.
Priez, ma sœur, quand vous sodomisez cet homme
qui vous le dit. Ceci est ma peau. Et vous
de lui répondre. Nous sommes au pré.
L'herbe et le cobra. Témoigneront.

Voir le profil de l'utilisateur

15 Re: L'été au pas le 26/5/2012, 06:53

Alors, c'est comme une attestation sous X,
seul le chuchotement que nous taquinons avec l'obscur est ce garant d'éclats carnassiers, nos frigos futurs.
Je te suis
à l'ombre des charognes
au parfum salins des sucettes à la cicatrice

Voir le profil de l'utilisateur http://bissecta.blogspot.com/

16 Re: L'été au pas le 27/5/2012, 08:27

Nos peaux sont des ailes saignantes. On pourrait
y boire et y manger. Se contenter de
malaxer. Broyer l'intestin grêle
pour les faire parler. Tout découper.
Était-on prêt pour l'intime massacre ?


Question de Susie.

Voir le profil de l'utilisateur

17 Re: L'été au pas le 29/5/2012, 06:37

La question ne se pose pas à la chère Susie puisque Lucie l'a remplacée et de plus par une petite chatte mais qui a l'avantage d'être toute proche de l'ogre.
Son duodénum, à l'ogre, est d'une élasticité suprême, nul n'est besoin de l'étirer pour le faire vibrer des plus douces harmoniques.
Ta langue en revanche, je la verrais bien clouée aux ailes du moulin et saupoudrée de soude...

Voir le profil de l'utilisateur http://bissecta.blogspot.com/

18 Re: L'été au pas le 29/5/2012, 20:12

Elle danserait, sans doute.
Elle est née de ces danses féroces et injustes
que vous mépreniez quand vous étiez jeune danseuse
vous-même sur le sol crépitant et instable
que vous ménageait cette Susie ainsi que votre Lucie
dont on a appris de belles, bien belles, bien bonnes ?

Voir le profil de l'utilisateur

19 Re: L'été au pas le 29/5/2012, 20:33

Bonnes à tout taire,
pour serrer les glaires non-dites
et surfer sur tes creux magnétiques.
Au calice saumâtre, j'ai bu et su, les faunes que je me devais de déchiqueter.
L'offrande sanguinolente à vos pieds que je ne tarderai pas à clouer par pur caprice.
Faites donc gouter la chair de vos pères aux sages et au passage tentez avec les premiers de doctes sodomies.



Dernière édition par Bissecta le 30/5/2012, 05:48, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://bissecta.blogspot.com/

20 Re: L'été au pas le 29/5/2012, 21:09

Hélas ! Trois fois hélas ! Mille fois. Même.
Rappelez-vous le bien, mon anus ! Il est tordu
comme un chemin de croix fourré aux épines
et vos amis y ont perdu tant de bites qu'ils vous haïssent.
Pour eux le monde n'est qu'une verge fracturée
dont la forme évoque celle d'un éclair (dans le pré).

Voir le profil de l'utilisateur

21 Re: L'été au pas le 30/5/2012, 05:55

Oh, oui fout moi la paix au plus profond, que ça cogne et que ça tape, que ça claque, que ça gicle et que ça pète!
Je prends la tension de cette sente fourbe jusqu'à tes intestins, préservatifs sur-mesure des ratures des futures serrures à blessures sûr que je brûle tout avec ça, toi et moi y compris, fils du pipi stroboscopique irrévocablement vertical.
Allez monte-moi la couleur à l'intime par cette sève sérieuse, mais U-NI-QUE-MENT dans le précaire.

Voir le profil de l'utilisateur http://bissecta.blogspot.com/

22 Re: L'été au pas le 30/5/2012, 07:58

Le pré est précaire en effet. Mes intestins t'accueilleront avec une bienveillance toute pleine de vices, te jetteront des fleurs en forme de tronc, te prendront dans leurs petits bras pétris de merde pour t'enlacer secrètement comme une amoureuse cruelle tandis que toi, tu iras des revues x (nées sous x) en te servant de mon dos comme d'un bureau de travail.

Nous humons la tendresse de l'herbe.

Voir le profil de l'utilisateur

23 Re: L'été au pas le 30/5/2012, 18:45

Et cette putain d'herbe qui persiste à endêver tout sur ton massage!
De particule à particule, juste à ligne amnésique, tu rases quelques attestations fières d'aberration à la sieste où je trique docte tes légendes cher serf.
Vent à présent car défoncer par l'affection exécutrice de toutes les tiges qui me pénètrent et défèquent sur ce champs encore trop proche des mes ovaires, véritable vomi de vipère.

Voir le profil de l'utilisateur http://bissecta.blogspot.com/

24 Re: L'été au pas le 30/5/2012, 20:24

En effet.
Mais tout ceci ne résout rien au réseau inextricable de mon vil cul !
Toi aussi pénétrée, j'aime assez te savoir prise par les bestioles bizarres de ce carré d'herbe qu'irrigue le foutre avec mille autres secretions.
Cette rotondité qui te fait perdre la raison, c'est tout ton dogme avec
la vie vicieuse des espaces bucoliques.

Voir le profil de l'utilisateur

25 Re: L'été au pas le 1/6/2012, 05:57

Au pas de vis c'est toujours le premier qui parle à la haine-zombie par le virus des obélisques à l’œil mal révulsé.
J'arrache mon thymus afin de t'en coudre une gerbe.
Ma mouille houle maintes mousses masculines.
Vertueuse, je crois aux crocs pour toujours jouir.
Branlez-moi où je fais un carnage sacré!

Voir le profil de l'utilisateur http://bissecta.blogspot.com/

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum